Face aux restrictions, s’adapter à la vente de forfaits 100% online avec limitation de capacité, l’exemple de la Norvège

Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Le gouvernement norvégien a imposé aux stations de ski de vendre leurs forfaits uniquement en ligne avec une limitation de la capacité pour ouvrir leurs remontées cet hiver. Afin de s’adapter à cette réglementation, Skitude a développé un module de gestion de la capacité pour sa plateforme de vente en ligne.

S’adapter et évoluer ont été les mots d’ordre pour les stations de ski des pays dans lesquels l’ouverture des pistes a été possible. En Norvège, le gouvernement a demandé aux stations de suivre un certain nombre de mesures sanitaires et de règles afin de pouvoir ouvrir en toute sécurité.

C’est dans ce contexte que les services digitaux prennent de l’ampleur en permettant de développer de nouveaux outils pour surmonter les changements de dernière minute dans la manière d’opérer. Les stations norvégiennes, des petites aux grands groupes comme Alpinco, Hafjell et Kvitfell, ont dû vendre tous leurs forfaits en ligne cette saison et fermer la vente aux caisses des remontées pour éviter les files d’attente et gérer l’affluence.

Exemple de limitation de capacité dans la vente en ligne de l’application des stations de ski Hafjell Kvitfjell développée par Skitude. Comme le montre l’exemple, lorsqu’un utilisateur sélectionne une date pour aller skier qui a déjà atteint les limites de capacité, la date indique le stock comme «épuisé».

«Le groupe Alpinco a implémenté l'application Skitude pour nos deux stations au début de la saison 20/21. Après quelques ajustements au démarrage, la plateforme fonctionne très bien et nos clients la trouvent facile à utiliser. Les enquêtes auprès des clients montrent également que Skitude offre une expérience d'achat privilégiée. C'est pourquoi, une grande partie de notre trafic en ligne passe par Skitude, et la majorité des forfaits vendus cette saison ont été vendus via leur plateforme. L'équipe Skitude a également été réactive pour développer et mettre en œuvre de nouvelles fonctionnalités dans un court laps de temps, en particulier les fonctionnalités nécessaires pour relever les défis liés à la covid-19. Nous sommes très satisfaits de l'équipe Skitude et de leur «mentalité de startup» - toujours désireux de relever les défis, d'ajouter de nouvelles fonctionnalités et de s'adapter à nos besoins. Skitude sera incontournable dans l'écosystème technologique d'Alpinco dans les saisons à venir. »
Jonas Bjørnerud
Head of Digital - Hafjell Kvitfjell

 Afin de pouvoir garantir le respect des règles instaurées par le gouvernement norvégien à ses stations partenaires en Norvège, Skitude a dû rendre possible la captation du numéro de téléphone de chaque skieur depuis la plateforme de vente en ligne et d’offrir une solution pour la gestion du nombre de forfaits vendus par jour pour respecter la capacité maximum.

«Skitude nous aide à rester pertinents dans un monde numérique en constante évolution. Ils n'ont jamais peur de répondre à une nouvelle demande venant de notre part. Il est particulièrement important de rester pertinents ces jours-ci avec des informations mises à jour et une gestion des capacités en raison de la situation Covid et Skitude a vraiment rendu ce travail beaucoup plus facile pour nous ».
Vebjørn Skaseth Ørpen
Content Manager de la station de Norefjell

Des témoignages forts en période de crise où le contexte créé de nouveaux besoins en services digitaux à développer dans un temps record, nous sommes fiers et ravis d’avoir su y répondre, mais surtout de collaborer et développer de nouvelles fonctionnalités avec nos stations. 

Posté par

Laura Métayer

Laura Métayer

Head of Sales
Laura Métayer est issue d’une famille de skieurs passionnés, ainsi elle a séjourné dans un grand nombre de stations de ski en France comme à l’étranger. Aujourd'hui, elle associe sa passion à son parcours professionnel en développant les opérations commerciales chez Skitude pour accompagner les stations de ski dans leur stratégie mobile et de digitalisation.

Partager sur twitter
Partager sur linkedin